La crise du milieu de vie
Hypnose Crise du milieu de vie

Crise de milieu de vie, Crise de la quarantaine, Crise de la cinquantaine :
au début nous n'y croyons pas, nous pouvons même penser que "C'est un truc pour les faibles.", ou "Moi ça ne m'arrivera pas, je ne suis pas concerné(e).".

Mais tout être humain, lorsqu'il a un abri suffisamment confortable, qu'il a de quoi manger à sa faim, lorsqu'il n'a plus de soucis d'ordre matériel et qu'il se sent en sécurité, alors naturellement son esprit se tourne vers d'autres horizons.
La crise de milieu de vie est donc normale, elle fait partie de la nature humaine, elle fait même partie intégrante de notre processus évolutif.

L'ennui c'est que la société ne répond pas aux questionnements qui apparaissent alors. La société s'occupe de répondre à des besoins matériels, mais elle ignore ou nie ces attentes intérieures. Devant certains symptômes, certains médecins pensent parfois qu'il s'agit d'une maladie et font leur métier : ils soignent le corps. Mais dans le cas d'une crise de milieu de vie, ce n'est pas le corps physique qu'il faut observer et soigner, c'est l'esprit (certains disent "l'âme").

Alors comment savoir si l'on est dans sa crise de milieu de vie ?
Souvent la personne qui rentre dans sa crise de milieu de vie, ne comprend pas ce qui se passe. Elle sent bien que quelque chose ne va pas mais c'est nouveau et inconnu.
Alors il lui faut changer quelque chose. "Quelque chose fait que je ne suis pas bien, je dois le changer !".
Souvent la personne cherche ce quelque chose autour d'elle et non pas en elle-même.
Elle peut par exemple attribuer la responsabilité de son état au conjoint, au métier, ou à l'habitation, et elle conclut qu'il lui faut se séparer de son conjoint, changer de métier, ou déménager.
Ce sont des critères assez fréquents : si une envie vous habite de changer de conjoint, de métier, ou d'habitation, il est possible que ce soit la conséquence extérieure d'une crise intérieure. Un mal-être diffus indéterminé peut également être un symptôme.

Important :
La crise de milieu de vie s'appelle une crise car, quand elle survient, ce que l'on ressent au début est négatif, on n'est pas bien, on souffre.
La bonne nouvelle est que lorsqu'on s'en occupe, lorsqu'on répond au besoin qui est en soi, c'est une grande joie qui en ressort. L'amour et la joie remplacent le vide et l'abattement.
La sensation est celle d' être véritablement soi-même, d' être sur son propre chemin, de le parcourir. Sur ce chemin, l'humilité et la grandeur ne s'opposent pas, la perception d'être différent se mélange avec la perception de vivre en union.

De même que l'arrivée de l'adolescence provoque des troubles qui demandent à être comblés par une vie amoureuse et sexuelle, de même la crise de milieu de vie provoque des troubles qui peuvent être comblés par une quête intérieure.
Et de même que l'adolescent évolue en adulte, la transformation intérieure permet une évolution personnelle, une évolution vers une étape de vie après l'état d'adulte. Il n'y a pas vraiment de nom pour cette étape car le monde occidental ne s'en occupe pas, on peut néanmoins dire que c'est là que la personne ressent qu'elle est à sa place, en équilibre, en harmonie.

En tant que Thérapeute Psycho-comportemental et Hypno-Thérapeute, l’aide que je vous propose consiste en deux choses : d'une part la détermination de votre besoin intérieur, du vide à combler, et d'autre part une aide pour combler ce vide.
En fait ce type de thérapie contient une partie qui s'apparente sur bien des points à ce que l'on appelle le " développement personnel", et réellement une partie en vous se développe en se nourrissant.


Vous pouvez également lire les pages :
- Sortir d'un mal-être intérieur
- Avoir confiance en soi

Consultations :

- Mardi, Mercredi, Jeudi :
à Déols, près de Châteauroux (36 - Indre)

- Vendredi, Samedi :
à Palluau sur Indre (36 - Indre)